La facturation électronique, qu’est-ce que c’est ?

Partagez cet article

Les factures électroniques deviennent une obligation légale pour toutes les entreprises à partir du 1er juillet 2024.

En effet, l’émission de factures électroniques deviendra progressivement obligatoire par taille d’entreprise, entre juillet 2024 et janvier 2026. Annoncée en 2021, les entreprises n’en ont pas toutes encore connaissance.

À ce jour, les entreprises n’ont pas toutes une compréhension claire des différentes étapes de son déploiement. On peut constater que 40 % des entreprises ne savent pas quand émettre des factures électroniques et 41,3 % ne savent pas quand elles doivent pouvoir recevoir des factures au format électronique.

Aujourd’hui, la facturation électronique doit être vue comme une opportunité de franchir une étape supplémentaire vers la transformation numérique et de réaliser des gains de productivité.

Mon ENGIN a décidé de tout vous expliquer sur cette nouvelle réglementation.

La facturation électronique, c'est quoi ?

Une facture électronique est une facture qui a été émise, transmise et reçue dans un format électronique structuré qui permet son traitement automatique et électronique. Tout comme la facture papier classique, elle doit contenir toutes les mentions légales obligatoires. Une facture électronique reste une facture.

Les étapes de création, d’envoi, de réception et d’intégration de la facture dans la comptabilité sont donc toutes et à 100 % dématérialisées, sans papier ni saisie.

En bref, la facturation électronique est la création, l’échange et le traitement automatisés des factures entre fournisseurs et acheteurs.

La facture électronique n’est cependant pas une nouveauté en soi. Certaines activités professionnelles, comme la grande distribution ou l’automobile, ont déjà recours de manière systématique à ce processus.

La facture dématérialisée existe déjà.

Elle fonctionne à côté de formats comme le papier, Excel ou le PDF non structuré.

Demain, ces derniers formats ne seront donc plus conformes aux exigences de la Direction des Finances Publiques (DGFiP).

Attention : Une facture dématérialisée est différente d’une facture électronique.

Donc à ne pas confondre !

De plus, toutes les entreprises opérant en France, quelle que soit leur taille, sont concernées par l’obligation légale de facture électronique.

Quels sont les avantages de la facturation électronique ?

Cette nouvelle réforme présente de nombreux avantages pour les entreprises.

En effet, l’adoption de la facturation électronique va accélérer le recouvrement et réduire les coûts de gestion des factures de toutes les entreprises.

De plus, L’étude IFOP Quadient révèle que 75% des entreprises de 500 salariés et plus ont mis en place une solution de facturation électronique.

Améliorer les délais de paiement

  • La facturation électronique permet de suivre les transactions, notamment les différentes factures reçues par les clients. 

Conséquence : Le passage à la facturation électronique aidera les entreprises à établir des relations plus sereines avec les clients et les fournisseurs. 54% des entreprises, tous segments confondus, y voient une meilleure traçabilité des factures.

Par ruissellement : Elles mettent en place de nouveaux moyens de paiement qui sont une incitation supplémentaire à régler leurs factures plus rapidement.

Le coût

  • Les factures électroniques sont émises plus rapidement et coûtent moins cher que les factures papier.

Conséquence : Une augmentation de la productivité en optimisant le temps de travail. Une diminution des coûts induits par l’administration des factures. Pour 47% des grandes entreprises et des PME, la facturation électronique est synonyme de gain de productivité pour les équipes en charge de la facturation.

Par ruissellement : Une amélioration de la trésorerie, grâce à un raccourcissement du circuit de paiement et une diminution des erreurs.

La sécurité

  • Cette réforme s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement fiscal des entreprises et de la nouvelle relation de confiance nécessaire entre les entreprises et l’administration fiscale. Les déclarations de TVA seront pré-remplies, évitant les erreurs ou les questions de suivi.

Conséquence : La gestion est fluide, de la création du devis à la vérification du paiement, en créant une chaîne de facturation automatique.

Par ruissellement : une meilleure traçabilité des factures aboutie à une comptabilité plus silencieuse.

Un impact environnemental

  • L’émission et l’envoi d’une facture au format papier créent plus de gaz à effet de serre que la facture électronique. ​

Conséquence : Cela va permettre de réduire les émissions liées à la production des factures, vous faites ainsi un geste pour l’environnement.

Par ruissellement : ici, on vous laisse trouver la réponse tout seul… 😊 

Cette mise en place sera facilitée par les éditeurs de logiciels et de plateformes.

Bonne nouvelle, Mon ENGIN fiabilise déjà 100% de vos informations de la prise de commande jusqu’à la facturation.

ATTENTION : Une facture électronique reste une facture. L’authenticité de l’origine, l’intégrité du contenu et la lisibilité de la facture électronique doivent être assurées à compter de son émission et jusqu’à la fin de sa période de conservation.

En bref, l’obligation de facturation électronique est perçue de manière très positive par les entreprises. Une étude a indiqué que 84% des entreprises françaises la perçoivent comme une opportunité. Les bénéfices de cette technologie sont nombreux, et les exemples ne manquent pas.

Un besoin ? Une question ?

On vous recontacte

Une erreur s'est produite. Veuillez nous excusez !
Votre demande de contact a bien été transmise.

Plus d'articles

Interview de l’équipe OWLEY

Mon ENGIN a interviewé l’Équipe OWLEY, la solution de récupération de véhicule ou d’équipements en cas de vol ou de perte. 1 an après la